Emballée


Présentation

Ce n’est pas la première fois que ce concept est utilisé et ce ne sera sans doute pas la dernière, mais lorsqu’Amélie (emballée ci-dessous) l’a proposé, j’y ai vu une manière intéressante de photographier une partie invisible d’elle. En effet, Amélie est végane et lorsque l’on achète une barquette de viande, on achète une partie du corps d’une créature sensible. L’image est donc ici évidente…

On peut toutefois aller plus loin dans la réflexion, dans ce que nous consommons, dans ce qu’est un produit, dans le fait que nous sommes parfois le produit. Si vous êtes arrivés sur cette page via un réseau social, vous savez que le produit emballé et servi sous cellophane sur un étal numérique, c’est vous. Repensez à ces pubs qui savent exactement où vous êtes, ce dont vous parlez, voire avec qui vous en parlez… Ce qui nous ramène au bon vieil adage : « Si c’est gratuit, vous êtes le produit. » (Magnifiquement illustré dans cette vidéo).

Anecdotes de coulisse

  • Il n’y avait pas de trou pour laisser passer l’air… Mais, bonne nouvelle, Amélie a quand même réussi à respirer.
  • Il reste au moins 250 m de film plastique (to be continued ?).
  • Il y avait deux lapins assistants durant le shooting. Ils ont été très sages.