La mère, l’enfant et la mer


24 degrés fin février, c’est une inquiétante bizarrerie climatique, mais une bonne opportunité de balade.

Cette photo de Maud et de son fils a été prise un peu plus tôt cette année, lors d’une balade au bord du bassin d’Arcachon. Lorsque Maud a vu la photo, elle m’a dit « On dirait ma mère », mais titrer cette page « La mère, sa mère, l’enfant et la mer », ça aurait été peut-être un peu trop.

Maud est géniale. Tous ceux qui la connaissent le savent. Ce que j’aime dans cette photo, ce n’est pas uniquement la tendresse maternelle qui s’en dégage. Elle met en effet en avant un de ses traits de caractère qui se cachent habituellement derrière ses sourires gratuits et sa légèreté : une grande force d’âme. Oui, il ne faut pas emmerder Maud, mais ce n’est pas que ça, elle lutte contre l’adversité et elle ne lâche jamais le morceau.